Le pain perdu de maman

cute lace pattern

 

Après ma recette de crème aux carambars pour utiliser des jaunes d’œufs, de meringues pour les blancs d’œufs, je vous propose une nouvelle idée anti gaspi pour le pain ! Voici donc un des petits secrets de ma maman pour faire un dessert rapide, économique mais surtout très gourmand : le pain perdu.

 

Il vous faudra :

Du pain raci (baguette, pain de campagne, brioche…)

25cl de lait    /   75g de sucre

3 oeufs

 

Gourmandise1 La recette :

1) Mélanger les œufs, le sucre et le lait.

2) Faire tremper les tranches de pain dans ce mélange de façon à les imbiber.

3) Passer les tranches de pain dans une poêle préalablement beurrée, les faire dorer de chaque côté puis saupoudrer de sucre et déguster !

4) Pour les très très gourmands, ajouter une boule de glace vanille et un coulis de caramel

 

????????????????????????

A vos petites cuillères !

Retrouvez toutes nos astuces et recettes sur la page facebook ici,

Claire

 

 

Bagel au saumon frais

cute lace pattern

Oyé Oyé très chers gourmets ! 2015 est arrivé avec son lot d’espoirs et de bonnes résolutions (que nous tiendrons ou pas :-p ). Je vous souhaite à tous une très belle et surtout gourmande année ! Pour commencer en beauté je vous propose de découvrir ou redécouvrir le bagel, un repas léger ( très appréciable après les repas de fêtes ) et américain, comme quoi tout est possible ! Et puis ça tombe bien, on finira les restes de saumon du nouvel an !

Il y a un moment que je voulais faire ces fameux bagels mais je ne trouve jamais le temps de faire le pain maison ! Du coup j’ai fini par trouver la solution  « tricherie ». Alors tant pis pour mon habituel 100% home made, ce soir c’est donc « the bagel night » quoi qu’il en soit ! Et le petit plus c’est que le tour est joué en 10 minutes top chrono !

 

Il vous faudra pour 4 bagels:

125g de philadelphia ou fromage frais

3/4 belles tranches de saumon

4 pains bagels (pour les courageux la recette ici)

La recette :

1) Tout d’abord on s’occupe de notre Philadelphia ; mélanger à l’aide d’une fourchette et assaisonner à ses goûts : sel, poivre, herbes, ciboulette…

 2) Ensuite enfourner les pains légèrement humidifiés au four 6 minutes à 180°C ou 2 minutes dans le grille-pain( coupé en deux).

3) Couper les pains en deux à la sortie du four, tartiner la partie inférieure de votre mélange Philadelphia puis y déposer quelques tranches de saumon finement coupées.

4) Refermer le tout et accompagner d’une salade ou pour les plus gourmands de frites !

????????????????????????

Bon ap ! 

Retrouvez toutes nos astuces et recettes sur la page facebook ici,

Claire

 

Coucou tu as pris le pain ? Mais c’est quoi cette campagne ?

Avez vous vu cette campagne de communication dans votre ville ? Après avoir aperçu des cleantags (exemple d’un clean tag ici) à Bastille puis des affiches dans ma ville et sur Paris, je me suis demandée quel était le but de cette campagne et qui en était l’émetteur.

Il s’agit de l’observatoire du pain qui après une enquête sur sa consommation a décidé de sensibiliser d’avantage les français aux bienfaits de ce mets. En effet si 97% d’entre eux consomment du pain, tous n’ont pas la même cadence !

La campagne « Coucou tu as pris le pain ? » est donc un bon teaser qui permet à tous les curieux comme moi de se rendre sur le site pour en comprendre le sens. Ce dernier est très fournit, on peut y trouver des recettes, des conseils, des informations sur le pain et ses apports. L’observatoire a même pensé à mettre en place un relaye sur Facebook et Twitter !

Menée en trois vagues la dernière aura lieu en août, elle s’adressera à toutes les villes de plus de 20 000 habitants. On pourra également retrouver la campagne en boulangerie, à travers un affichage et des sachets baguette originaux qui permettront au consommateur de rapporter, en plus de sa baguette, un message d’attention et d’amour à ses proches. Enfin sur le site des vidéos teaser seront mises en ligne ainsi que des témoignages.

 

Je sais pas vous, mais en tout cas moi cette campagne me donne envie d’aller en boulangerie pour récupérer une bonne baguette croustillante ! Alors, t’as pris le pain ?

 Claire.

Retrouver mon article sur le concours de la meilleur baguette de paris ! : ici

Source :

http://www.tuasprislepain.fr/

La meilleure baguette de paris reprends ses quartiers le 25 avril.

 

 

Lorsqu’on prononce le mot gastronomie, on pense tout de suite à de magnifiques plats en sauce, des mets fins, souvent rares, des associations d’aliments plus vertigineuses les unes que les autres. Mais n’oublions nous pas un détail que l’on pourrait qualifier de banal et qui pourtant n’en est pas un ! Un mets sans qui notre repas ne serait pas aussi bon ?

Vous ne voyez toujours pas ? Et oui, le pain ! Considéré comme un aliment indispensable à l’équilibre alimentaire des Français, il est consommé à tous les repas ou presque, notamment au déjeuner (78%) et au dîner (77%)1*.

Un repas sans pain, c’est comme un bon plat sans assaisonnement ! Afin d’éviter toute frustration gustative, il est de rigueur de trouver le boulanger capable de pétrir la baguette de vos rêves. Croustillante, bien cuite ou pas trop cuite, baguette tradition, campagnette…, il y en a pour tous les goûts !

C’est dans cette quête du meilleur pain que l’Élysée organise chaque année le concours de la meilleur baguette de Paris qui se tiendra le 25 avril prochain. Plus de 160 artisans venant de toute la région parisienne se présentent chaque année. Et pour cause, le lauréat deviendra le fournisseur officiel de l’Élysée pendant un an ainsi que le représentant d’un patrimoine culinaire français. Ce titre permet de recevoir la jolie somme de 4000 euros pour une livraison quotidienne de dix baguettes et 20 petits pains.

Mais le réel avantage est le prestige lié au prix décerné. Ce titre permet d’améliorer considérablement la notoriété des boulangers de la même manière qu’un guide gastronomique influencerait l’image d’un chef et de son établissement. (cf article guides gastronomiques)

En effet, après l’obtention du prix de la meilleur baguette de Paris, l’artisan voit ses ventes évoluer. Pour M. Delmontel, le lauréat 2006, c’est jusqu’à 1500 baguettes vendues par jour, de quoi satisfaire de nombreux palais ! C’est aussi le porte-monnaie du boulanger qui prend un peu plus de poids grâce une hausse du chiffre d’affaire de 20% (et jusqu’à 50% pour les plus chanceux.) *2

Sur un marché aussi concurrentiel et avec seulement 65%*3 de part de marché pour les artisans, chaque détail a son importance pour faire valoir son pain, sa baguette, son art, son savoir-faire… Et quoi de mieux que la reconnaissance de la meilleur baguette de Paris ? Ce titre fait office d’un joli coup marketing !

Alors, qui a dit que le pain n’était qu’un détail ? Pour ma part, je trouve dommage que la part de marché des artisans ne soit que de 65 % / un pain artisanal et un pain qui sort de l’usine ce n’est tout de même pas la même chose ! On dirait que les industriels ont su dénicher un secteur porteur et séduisent leur clientèle par des prix plus bas ? à l’instar du goût et de la qualité…

Il est vrai que certaines usines fabriquent tout de même du bon pain, mais peut-on pour autant le considérer comme ce produit traditionnel si cher à la gastronomie française ? Le titre de meilleur boulanger de France fait-il une différence dans votre acte d’achat ?

Mes chers blogueurs, à vos claviers !

Une envie de manger le même pain que le couple présidentiel ?

Pour vous voici les adresses des derniers Lauréats :

  • Lauréat 2012 : Sébastien Maugieux :159 rue Ordener, Paris 18e
  • Lauréat 2011 Pascal Barillon :6 rue des Abesses, Paris 18e
  • Lauréat 2010 Djibril Bodian :38 rue des Abesses, Paris 18e
  • Lauréat 2009 Franck Tombarel : 64 avenue Félix Faure, Paris 15e
  • Lauréat 2008 Anis Bouabsa : 32-34 rue Tristan Tzara, Paris 18e

Sources :

découverte industries alimentaires

journal du net

libération

Claire.