La stratégie du Sushi Drive !

Sur un marché du sushi déjà très mature, comment faire pour se démarquer de sa concurrence ? Créé en 2006, Eat Sushi, challenger de Sushi Shop et Planéte Sushi sur le marché de la restauration rapide japonaise, semble avoir trouvé la solution grâce à une stratégie marketing finement élaborée !

Tout d’abord l’enseigne mise sur la qualité et la diversité de ses produits. Elle choisit ses producteurs avec minutie ainsi que des recettes audacieuses: sushis menthe fraise mangue nutella, provençal, mielleux, fromage frais, makis, brochettes (poulet, saumon, thon, noix de saint Jaques), soupes et desserts … la liste est longue!

Mais cela est loin de suffire ! En effet, Il s’agit seulement d’un capital de base permettant de faire aussi bien que les autres, le but étant de faire mieux.

Pour cela Mourad et Yahia Benamer, les fondateurs de l’enseigne1, ont décidé d’agir en plusieurs étapes :

Tout d’abord le facteur clef pour se différencier sera l’innovation : les sushis sont servis au sein de restaurants contemporains non pas à la carte mais au bar. Et oui ! Comme au Mc Do, KFC et autre enseignes de restauration rapides auxquelles nous sommes habitués.

En plus d’une gamme de produit large et profonde « Eat sushi » propose des services additionnels : traiteurs pour mariages anniversaires et autres événements avec possibilité d’y inclure une prestation de sushi man et des tarifs préférentiels.2

En effet, une offre aussi complète permet de palier à la volatilité des clients. Il faut non seulement les séduire mais aussi les fidéliser !

Eat sushi l’a bien compris ! L’enseigne met en place une offre de remise de 5% sur la prochaine commande dès 15€ d’achat (sachant que le panier moyen sur ce marché est de 20€3) ainsi qu’un système de cumul de points permettant d’obtenir des cadeaux (smart box, DVD…) ou de faire des dons (unicef).

Enfin, la dernière force d’Eat Sushi est la diversité de ses canaux de distribution : internet, application smart phone, livraison à domicile, à emporter ou sur place et le petit dernier de la maison : le drive !

Mis en service en décembre dernier, le premier sushi drive d’Europe permet d’obtenir sa commande en 4 minutes sans mettre les pieds dehors. Les deux fondateurs ont eu le nez fin ! En un mois le drive leur a apporté jusqu’à 120 000€1, bien au-delà des objectifs fixés. Il représente 50% des ventes1 avec un panier moyen plus élevé qu’en salle. Installé dans une zone périurbaine, c’est un bon moyen de toucher une nouvelle clientèle. En effet, 66% des restaurants se situent en région parisienne ou au sein d’agglomérations importantes. Il y a donc un potentiel sur ces zones qu’Eat Sushi ne manque pas d’exploiter !

Le concept est une telle réussite qu’un nouveau drive devrait voir le jour dans la périphérie de Nice.

Eat Sushi a su analyser son marché dans toutes ses dimensions ce qui lui a permis de faire face aux différentes menaces de son marché par l’innovation et l’exploitation des opportunités décelées. J’ai hâte que le drive arrive en périphérie de Paris, le concept s’adapte tellement bien à notre rythme de vie !

Et vous, tentés par l’aventure du drive ou tout simplement par le concept Eat Sushi ?

Mes sources :

  1. LSA
  2. Site Eat Sushi
  3. Le figaro
  4. L’express
  5. Blog food innovation
  6. Les échos (photo du drive)

Claire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s